Du sous-sol aux étages, de la façade extérieure aux escaliers intérieurs, tous les espaces ont été pensés autour du Street art.

Venez faire un tour au Drip's et découvrir ou redécouvrir Balder, Heng, Rémy Uno, François Bégnez, JBC, Ipin, Tchader, Jaw, Fred Calmets, Dire et Mademoiselle Maurice !

Heng commence à peindre à la fin des années 90. Le graffiti l’attire, il fait ses débuts sur Avignon, puis Aix et Marseille.

Après des années à peindre uniquement sur les murs, il passe maintenant beaucoup de temps en atelier. Inspiré par la grande ville au départ et son coté démesuré, voire inhumain, il s’obstine à déconstruire le paysage urbain, à casser le rectiligne, à froisser la matière. Spontanément, ses toiles se couvrent de masses dynamiques qu’il façonne par petites touches ou dans un mouvement éructé, faisant surgir du néant un monde en clair-obscur fait de nuées de couleurs vives et de perspectives sauvages.

Au Drip's, Heng a habillé tout le premier étage et a réalisé une fresque dans le restaurant. 

Pour en savoir plus : www.hengone.fr

Balder

"Mon travail prend sa source dans les scènes quotidiennes de la rue. J’observe, les rencontres sont instinctives, parfois il s’agit juste de la beauté d’un visage, ou d’une âme, comme pour “Merci Papa”, l’une des rencontres qui m’a profondément marqué.
Écho d’une vie à une autre, je sonde la nature humaine…
Ces portraits dessinés, sont travaillés en puzzle. Je raconte l’Histoire d’un être Humain, par juxtaposition de morceaux de papiers, d’éléments collés, de mots, comme autant de petits fragments de vie mettant en exergue ce qui m’a frappé lors de la rencontre, recréant ainsi l’émotion d’origine".

Dès l'entrée, vous serez accueillis par Balder et son oeuvre La Belle de mai.

Balder a travaillé sur le 2ème étage et de manière générale a coordonné l'ensemble du projet artistique.

Pour en savoir plus sur Balder : www.balder-art.net

Remy Uno

Remy Uno est un artiste français qui vit et travaille à Marseille.

Remy Uno a débuté sa carrière en tant que gaffeur à Marseille à la fin des années 90.

Il commence par peindre son nom sur les murs, puis il va commencer à peindre des personnes. Son travaille a été exposé à Sao Paulo, New York, Moscou, Londres, Mexique et Barcelone.

Le travail de Remy Uno a évolué d'une peinture complètement figurative à des portraits sur toile. Son interprétation des scènes de vie se retrouve dans son style artistique entre images coupées, couleurs vives et énergie du trait.

Les oeuvres de Remy Uno sont exposées au 4ème étage de l'hôtel.

Pour en savoir plus sur Remy Uno: www.remyuno.com

JBC

L'univers de JBC est un enchevêtrement symbolique mêlant l'art baroque latino-américain, le réalisme soviétique, l'art érotique, le cultes des icônes, le paganisme. Ses thématiques entrent en résonance avec son style graphique rappelant le vitrail, magnifiant les personnages et leur environnement. Le choix de couleurs chaudes et d'éléments végétaux rappellent l'importance des tropiques dans l'imaginaire de l'artiste, fruit de ses nombreux voyages en Amérique Latine. Ses supports sont variés : murs, mobilier urbain, toiles, objets en tout genre et autres installations. 

Le 5ème étage du Drip's est consacré au travail de JBC.

Pour en savoir plus sur JBC: www.jbc-art.com

Jaw

Né à Reims en 1982, Jaw grandit entre l’Algérie et le sud de la France, où il découvre le graffiti à la fin des années 90. Passionné par ce mouvement alors en pleine ébullition, le jeune artiste n’aura de cesse dés lors de parcourir le paysage urbain a la recherche de nouveaux murs et supports a peindre.

Après avoir suivit des études supérieures en communication visuelle à Marseille, Jaw rejoint en 2003 le collectif Da Mental Vaporz. Entouré de ce qu’il considère être certains des meilleurs graffeurs Français, il va alors parcourir l’Europe, puis le monde pour réaliser des fresques toujours plus grandes et organiser des expositions toujours plus ambitieuses.

Installé à Berlin depuis 2014, il va alors recentrer son attention vers l’atelier, développant un travail plus intime sur toile. Patiemment, il s’éloigne de la technique pour expérimenter une peinture plus libre et spontanée, recherchant perpétuellement un équilibre entre maîtrise picturale et émotion.

De retour à with Marseille, Jaw a travaillé sur une fresque reprenant de nombreux éléments marseillais. Cette fresque est visible dans le restaurant.

Pour en savoir plus sur Jaw : www.javvs.fr

Dire_132

Issu de la scène graffiti, l’artiste Dire_132 a une démarche de graffeur street artiste quand il décide de peindre où il veut et quand il veut, où bien lorsqu’il retransmet son style sur une toile ou un support de décoration.
DIRE débute sa carrière dans les années 90, auparavant il fait ses armes dans le graf ti dés l’âge de 14 ans, c’est là qu’il commence à faire ses premiers tags et graffs en compagnie d’un pote de Paris. Estampiller des murs le séduit, laisser son blaze a pour lui une certaine importance, celle de sortir de l’ombre et de ne pas rester enfermé dans les carcans de la société. Sorti d’une école d’art appliqué, il évolue dans le web design et le graphisme mais préfère très vite prendre la voie de ce que savent faire ses mains, de ce qu’il sait faire de l’art avec son œil. Exilé dans le sud de la France, petit à petit son travail évolue, l’amène à trouver son style, sa patte, sa signature et c’est vers des portraits hyper-réalistes et étonnants rendant hommage à La Femme qu’il va se tourner.
Pour en savoir plus sur Dire : @Dire132

Mademoiselle Maurice

Née et ayant grandi dans les montagnes haut-savoyardes, Mademoiselle Maurice est une artiste française de 35 ans. A la suite d’étude en Architecture à Lyon, c’est à Genève puis Marseille qu’elle a posé ses valises, avant de partir vivre une année au Japon. A la suite de cette année au pays du soleil levant, et suite aux tragiques événements du 11 mars 2011 (Tremblements de terre, tsunami et explosion de la centrale nucléaire de Fukushima) alors qu’elle vivait à Tokyo, elle décide de commencer à composer ses œuvres plastiques et urbaines en lien avec ces faits. Elle s’appuie sur la légende des 1000 grues et sur l’histoire de Sadako, petite fille ayant vécu le drame d’Hiroshima.

Aujourd’hui installée à Marseille, Mademoiselle Maurice élabore puis crée au sein de son atelier d’innombrables œuvres colorées , portant les fruits d’un parcours riche d’influences et d’enseignements.
Pour en savoir plus sur Mademoiselle Maurice : www.mademoisellemaurice.com